Pourquoi investir sans apport en loi Malraux ?

pourquoi-investir-sans-apport-en-loi-malraux

De par l’acquisition d’un bien immobilier ancien de caractère dans un endroit historique de France, ainsi que la rénovation, l’investissement en loi Malraux requiert une grosse dépense. Néanmoins, vous n’êtes pas tenu de contribuer avec votre propre argent. L’investissement avec peu d’apports, voire sans apport, est tout à fait faisable.

Quel est l’intérêt de faire un prêt bancaire Malraux ?

La loi Malraux offre d’importants avantages fiscaux à ses contribuables. En effet, les investisseurs peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt de 30 %, le montant de l’investissement étant la base de calcul de cette imputation. Cet avantage est toujours applicable même si l’investissement a été réalisé grâce à un prêt.

En optant pour l’investissement sans apport, vous aurez droit à un double appui :

  • Sur le plan fiscal, vos intérêts d’emprunt sont entièrement déduits de votre revenu foncier imposable.
  • Sur le plan financier, vous devenez propriétaire d’un bien immobilier presque neuf, sans avoir même à débourser l’argent de votre portefeuille.

En contractant un prêt pour financer votre projet en loi Malraux, vous avez deux possibilités. Soit, opter pour un prêt classique à rembourser de part en part tous les mois, avec un taux fixe ou variable. Soit, le prêt dit in fine qui se rembourse d’un seul coup à l’échéance du délai d’emprunt.

Comment se déroule l’imputation du taux d’emprunt ?

Avec l’investissement sans apports en loi Malraux, il vous est possible de réduire votre résultat net foncier. En effet, la totalité des intérêts d’emprunt est à soustraire du montant des revenus imposables, dans la limite des revenus fonciers. Les charges liées à l’immobilier en question sont aussi déductibles. Cela inclut les travaux, la taxe foncière, l’assurance immobilière, etc.

Par principe, le montant à déduire doit être inférieur au montant des loyers déclarés. Dans le cas contraire, cette somme sera déduite de votre revenu foncier. Sur ce, l’état rembourse un déficit foncier sur votre revenu foncier. Toutefois, le montant déductible se limite à 10 700 € par an. L’excédent reste tout de même reportable sur une durée de 10 ans et ne concerne que les revenus fonciers.

Que devient votre apport de départ ?

De manière générale, un établissement bancaire exige une certaine somme en guise d’apport personnel, avant de valider la demande de prêt d’un investisseur. Cette somme est fixée à 10 % du montant total du prêt envisagé. Cependant, la loi Malraux ne réclame pas ce genre de chose.

Avec un investissement sans apport dans le cadre de la loi Malraux, le taux de rendement obtenu dépasse largement le taux d’emprunt. Par ailleurs, votre capital demeure vacant pour d’autres investissements. Sur ce, vous avez la possibilité de le placer sur un support financier qui ne requiert que très peu de fiscalité.

À titre d’exemple, vous pouvez l’investir dans une assurance-vie, quitte à choisir le profil de risques qui convient le mieux à votre activité. Cela permet de vous constituer un surplus de revenus et préparer votre retraite par la même occasion. Si vous avez d’autres projets peu fiscalisés en tête, ce sera encore plus favorable.

Laisser un commentaire