Comment gérer un EHPAD ?

Comment gérer un EHPAD

L’EHPAD fait partie des biens immobiliers éligibles en certains dispositifs de défiscalisation locative. Et beaucoup de contribuables s’intéressent à ce type de résidence services, pour un investissement locatif réussi. Mais pour y parvenir, il faut maîtriser la façon de gérer l’EHPAD, lui-même.

Un EHPAD, c’est quoi ?

L’EHPAD, connu habituellement sous la dénomination maison de retraite, est un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes. Comme son nom l’indique, il concerne l’accueil des personnes âgées de plus de 60 ans, en situation de perte d’autonomie physique, et/ou psychique, et qui ne peuvent plus être maintenues à domicile. Sa structure est médicalisée. En effet, il accueille, ses occupants, en chambre individuelle ou collective, en offrant de l’aide à la vie quotidienne, comme, le lever, le coucher, la toilette, le repas, et des soins médicaux personnalisés. Et, aussi, des services tels que la restauration, la blanchisserie, les animations.

Ainsi, les soins sont assurés par une équipe de personnel soignant qualifiée, sous la direction d’un médecin coordonnateur. Par ailleurs, les médecins des occupants restent leur médecin traitant, afin de faciliter les rapports avec cette équipe médicale sur place. Un EHPAD peut être spécialisé dans les maladies comme Alzheimer, Parkinson, ou dans des maladies neurodégénératives.

Le fonctionnement

Un EPHAD fonctionne obligatoirement selon la loi en vigueur. Ainsi, l’établissement doit signer, avec le Conseil Départemental, et l’Agence Régionale de Santé, ou l’ARS, une convention, par laquelle il prend certains engagements. C’est une convention tripartite, signée pour cinq ans, qui contient les engagements détaillés de la maison de retraite. En effet, elle l’engage à respecter un cahier des charges, qui vise à assurer l’accueil des occupants, dans les meilleures conditions, et qui fixe les objectifs de qualité de la prise en charge des résidents, et ses moyens financiers de fonctionnement. En outre, cette convention comprend trois sortes de tarifications des services, à savoir, celui d’hébergement, de dépendance, et des soins.

La gestion

gestion EHPADUn EHPAD est dirigé par un du directeur, dont la bonne tenue de l’établissement, l’ambiance générale, l’organisation des équipes, lui dépendent.

Les activités de directeur d’EHPHAD, et ses collaborateurs, se répartissent entre stratégies, coordination et responsabilité opérationnelle. Parmi ses missions principales, on a, entre autres, la gestion :

  • du personnel, et des relations, avec les autorités de tutelle, comme, entre autres, l’ARS, le Conseil général ;
  • des relations avec les résidents et leurs familles ;
  • des risques ;
  • des fournisseurs, de l’entretien et de la mise aux normes des locaux ;
  • financière et comptable, comme, entre autres, le fonctionnement, l’investissement.

L’investisseur

Investisseur EHPADL’investissement en EHPAD concerne, surtout, des chambres comprenant, chacune, une salle de bain, du mobilier, et des équipements. Elles sont occupées par des personnes âgées en perte d’autonomie. Via un contrat de bail commercial, la gestion locative de la résidence est prise en charge par un exploitant gestionnaire. C’est ce dernier qui se charge de remplir les chambres et de verser les loyers. Enfin, il faut noter qu’en investissant dans un EHPAD, l’investisseur devient un Loueur Meublé Professionnel (LMP), ou non-professionnel (LMNP), selon le montant de ses recettes locatives.

Laisser un commentaire